Grâce à la neurochirurgie au laser, Madeleine est retournée à l’école une semaine après l’opération

Madeleine est née le 26 juillet 2010, à Ste Justine, par césarienne d’urgence.

On avait détecté une anomalie majeure au cerveau, quelques heures auparavant, à l’hôpital de St-Eustache.

C’est donc sous le choc et en contraction que l’ambulance nous amena vers Sainte-Justine, où une impressionnante et rassurante équipe médicale nous attendait.

Dès lors, nous savions que nous étions entre bonnes mains.

Le diagnostic officiel nous a été donne juste avant d’entrer en salle d’opération : hydrocéphalie.

Quelques heures après sa naissance, Madeleine fut transférée à l’unité des soins intensifs en néonatalogie et dès le lendemain, Dr. Mercier nous informa de la situation ; son hydrocéphalie est causée par la sténose de l’aqueduc de Silvius , entre le 3e et 4e ventricule.

Madeleine devra donc être opérée afin de lui poser une dérivation ventriculo-péritonéale.

C’est donc 48 heures après sa naissance que Dr. Mercier procéda à cette délicate chirurgie qui fut un succès.

À notre grand soulagement, malgré la perspective de possibles séquelles et de graves problèmes physiques, son développement moteur et cognitif s’est toujours effectué normalement.

Au cours du mois d’août dernier, suite à une suggestion de sa grand-mère Monique, Madeleine a même décidé de couper sa longue chevelure pour en faire don à la Société canadienne du Cancer.

Depuis 7 ans, Madeleine doit passer une IRM annuellement.

Malheureusement, le 27 septembre dernier, lors de notre rencontre post-IRM, Dr. Mercier nous annonça une terrible nouvelle : ils ont détecté une tumeur cérébrale.

Lors de cette rencontre, Dr. Weil, aussi présent, nous informa d’une nouvelle technologie, l’utilisation d’un laser qui pourrait enlever cette tumeur de façon non-invasive.

C’est donc le 6 novembre dernier que Madeleine a pu bénéficier de cette extraordinaire innovation médicale.

Après avoir passé 9 heures en salle d’opération et seulement 24 heures hospitalisée, Madeleine n’a aucune séquelle et a pu, une semaine plus tard, retrouver ses camarades en classe.

Nous sommes tous renversés par les bienfaits de tout ceci.

C’est quelques jours plus tard que nous apprenions l’existence de « Kurling for Kids » et de M. Sears.

Ce dernier est à l’origine de cette fondation fantastique qui a fait l’achat du laser et qui a défrayé tous les frais reliés à cette coûteuse opération.

Nous avons alors réalisé l’immense privilège que Madeleine a eu d’avoir cette opération… on lui a sauvé la vie !  Notre reconnaissance envers Dr. Weil et cette fondation sera éternelle !